Portrait d’agent – Géraud, Administrateur du logiciel SOLIS

Titulaire d’un BAC Bio industrie de transformation, Géraud quitte ses Ardennes natales pour poursuivre ses études dans le Nord de la France. En 2004, il revient dans sa ville d’origine pour donner des cours d’informatique destinés aux enfants et adultes à la Maison de la Jeunesse et de la Culture (MJC) de Charleville-Mézières : « Le poste que j’occupais consistait à guider et conseiller les élèves, c’était une mission gratifiante du fait qu’ils étaient tous volontaires et soucieux de maîtriser les outils informatiques ». Suite à cette expérience, il rejoint en 2012 le Lycée agricole du Balcon des Ardennes situé à Saint-Laurent, un établissement qui ne lui est pas inconnu : « J’ai été collégien en classe de 4ème, 3ème et BEP dans ce lycée, je franchissais de nouveau la porte d’entrée, mais en tant que salarié » explique Géraud avant d’ajouter « Le métier de surveillant de nuit que j’exerçais me permettait de garder le contact avec les personnes, une valeur essentielle pour moi. Il n’y avait pas de routine grâce à la diversité des missions et le partage de compétence au quotidien avec les étudiants et encadrants ».

« Lorsque je suis arrivé à Saint Laurent, l’établissement employait deux AESH, avec du recul, je me rends compte que j’ai moi-même suivi l’évolution des droits des personnes en situation de handicap, car à mon départ, le nombre d’AESH avait triplé au sein du lycée ». 

Au mois d’octobre 2018, Géraud rejoint la MDPH auprès de la numérisation « Palper des documents datant des années 70’ ou 80’ contenant parfois l’histoire de vie des usagers m’a permis de me rendre compte que je tenais là le commencement d’une longue histoire d’évolution de la MDPH menant à la création de ma fonction ». Moins d’un an plus tard, Géraud rejoint le Service Gestion des Droits des Usagers en tant qu’instructeur : « J’apprends beaucoup de choses et j’accentue mes compétences, dans ce métier, la gestion du temps est une qualité essentielle ! » Cette nouvelle fonction émane pour lui de nouveaux enjeux « Le métier est rythmé par les Commissions des Droits à l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), mes fonctions ont un impact direct sur les enjeux des usagers et non plus sur leur histoire. »

 

Trois ans plus tard, au 1er juin 2022, profitant d’une vacance de poste, Géraud prend les commandes du logiciel de gestion des demandes de la MDPH. « Je me suis toujours demandé ce qu’il se passait derrière l’utilisation que j’avais quotidiennement de SOLIS ». Son appétence pour l’informatique et sa curiosité grandissante vis-à-vis du fonctionnement du logiciel poussent cet amateur de football et de course à pied à se lancer dans ce nouveau challenge. Son quotidien n’est pas de tout repos, en intégrant un poste seul, sans équipe liée, il est compliqué d’avancer sereinement, « les seules personnes que je peux solliciter ne sont pas présentes physiquement, ce sont des prestataires ou collègues en distanciel ». Malgré ces embuches, Géraud parvient à monter deux versions du logiciel, une performance honorable après seulement six mois de prise de poste ! « C’est un travail d’équipe, même si je suis seul administrateur du logiciel, sans la mobilisation des agents le résultat n’aurait pas été le même ». C’est notamment cet aspect qu’il apprécie dans son métier « indirectement, je suis transversal à tous les services de la MDPH et aide les agents au quotidien ». Des missions et valeurs que Géraud affectionne au sein de sa vie professionnelle. 

Portrait d’agent – Géraud, Administrateur du logiciel SOLIS

À lire aussi

Retour sur la dernière Commission Exécutive (COMEX) de la MDPH en 2023
Charte Romain Jacob : La MDPH s’engage pour un meilleur accès aux soins des personnes vivant avec un handicap